Blog

Que choisir comme source d’énergie pour un foodtruck ?

Votre organisme agrée Atlas Contrôle pour la réalisation de vos contrôles non domestiques de Foodtruck

Ces camions ambulants (foodtruck) proposant une restauration rapide de proximité ont de plus en plus de succès et vous êtes nombreux à vouloir vous lancer dans l’aventure. L’un des choix que vous devrez effectuer concerne la source énergétique pour cuisiner : le gaz ou l’électricité. Pour vous aider à déterminer quel type d’alimentation sera le plus adapté dans votre cas, nous vous indiquons ici les différents avantages et inconvénients qu’ils représentent chacun.

Le gaz

C’est le choix que font la majorité des professionnels de la restauration étant donné sa facilité d’utilisation (flamme réglable, chaleur instantanée…) et son prix modéré.

Tenez compte du fait que le foodtruck doit être équipé d’un caisson étanche qui :

  • Est en bon état
  • Ne représente pas un élément susceptible de provoquer un incendie
  • Est démuni de câbles non-isolés
  • Est accessible depuis l’extérieur

Les bouteilles de gaz doivent être fixées verticalement, en 2 points, au-dessus et en dessous du caisson et il est interdit d’utiliser des tendeurs. Enfin, le circuit doit être distinct de tous les autres circuits pour éviter toute confusion et les tuyaux, raccords et robinets… doivent être facile d’accès.

L’électricité

Les possibilités offertes par l’électricité sont multiples : éclairage du véhicule, utilisation de panneaux lumineux, diffusion de musique…

Il existe plusieurs possibilités pour alimenter votre véhicule-restaurant : vous raccorder à une prise électrique secteur, une batterie, un groupe électrogène ou des panneaux solaires.

Si vous choisissez de cuisiner à l’électricité, notez que le foodtruck branché à une prise électrique applique une tension de 220V et en ce qui concerne l’usage d’un groupe électrogène, il faut que sa puissance soit 2 fois supérieure à celle de l’ensemble de vos appareils. 

Cuisiner à l’électricité présente aussi quelques inconvénients…  Outre un mauvais rendement et le risque d’une panne de courant, ce système génère des déperditions énergétiques.

Qu’en est-il des attestations de conformité ?

S’agissant d’une installation non-domestique, le contrôle de l’installation électrique doit être effectué chaque année. Pour en savoir plus, consultez notre article « Le contrôle d’une installation non-domestique ».

L’installation gaz doit quant à elle être contrôlée lors de sa mise en service mais les pompiers pourraient exiger des documents plus récents. Renseignez-vous donc bien auprès des services d’incendie et de secours pour qu’ils vous indiquent ce qui sera exigé sur leur Commune.

Atlas Contrôle propose des tarifs préférentiels pour ces contrôles :

Contrôle de l’installation électrique  140 €

Contrôle de l’installation gaz  150€

Combi électricité et gaz 200€

Une question?

Un rendez-vous peut vous être proposer rapidement ! Contactez-nous au 02 726 64 04.

Une question? Nos agents sont là pour vous aider! Contactez nous au 02/726.64.04 ou via notre formulaire de contact: https://order.atlascontrole.be/

Partager cette publication

Laisser un commentaire